Une famille au Chili

Comme souvent, grâce à l’échange de Louanne et à cette multitude de connexions, réseaux que cela a engendrées, nous avons pu faire la connaissance d’une famille Chilienne: la famille de Felipe. Felipe a fait son échange l’année dernière à Amiens, dans « les Hauts de France ». Il étudie maintenant à Santiago et sa maman habite à Santa Cruz. Nous avons fait la connaissance de Felipe à Santiago et ce dernier nous a gentiment invité chez lui pour le week-end. Nous avons été accueilli à bras ouverts et avons partagé un assado, des empanadas maisons et de notre côté, nous avons cuisiné nos fameuses crêpes bretonnes! Nous sommes partis le jour de la fête des mères, qui n’est pas le même qu’en France. Comme nous étions un peu perdu dans les dates, j’ai fêté la fête à ma maman, qui m’a remercié mais m’a demandé pourquoi! Mes filles aussi étaient un peu déroutées dans cet imbroglio de dates. Du coup, nous avons opté pour choisir à l’avenir, notre propre date pour célébrer la fête des mères et des pères. J’ai donc eu la surprise à Púcon, d’avoir un petit déjeuner au lit, au coin du poêle à bois et une journée extraordinaire. J’avoue ne pas aimer ces journées conventionnelles et préfère beaucoup plus que la date soit choisie par mes filles, au moment qui leur semble opportun. Nous avons donc convenu de faire comme cela à l’avenir! Un grand merci à Felipe, sa maman Andrea, Secundo et Martin!

Passage en Argentine

Pour la deuxième fois au cours de ce voyage, nous passons la frontière Argentine. Une fois encore, une anecdote à raconter! Comme à chaque fois, le camping car doit passer à l’inspection sanitaire par un douanier du ministère de l’agriculture. Les fruits, les légumes, le miel, les produits laitiers sont interdits d’un pays à l’autre. Lorsque nous nous sommes présentés au douanier, ce dernier nous demande quelle est notre destination. Nous lui indiquons que nous allons à Tandil, à environ 1500 kilomètres de là. C’est alors que le douanier nous explique qu’il est vétérinaire des chiens des douaniers de Tandil et qu’il a été appelé en renfort pour un mois à la frontière de Púcon! On lui parle alors des parents de Célina (notre fille Argentine), pour voir s’il les connaît et effectivement, il connaissait le papa de Célina! Il nous a donc donné son numéro de téléphone et nous  a demandé de le contacter lorsque nous serons arrivés à Tandil! La visite du camping car s’est donc résumée à une conversation avec le douanier et hop, le papier était signé et nous pouvions rentrer en Argentine!

Puisque nous étions dans un parc national, nous avons fait 10 kilomètres de piste avant de retrouver une route goudronnée! Les paysages depuis, sont magnifiques. Nous avons visité San Martin de Los Andes et sommes arrivés aujourd’hui à Bariloche. Nous avons fait une partie de la route sous une averse de neige. Il faisait vraiment très froid. le vent est désormais omniprésent. Nous rentrons dans le vif du sujet concernant le climat! Nous avons choisi la sécurité et acheté des chaînes pour notre El Patron!

Nous sommes contents d’avoir loué une maison pour les deux nuits à venir car le froid devient vraiment trop prégnant! Quatre murs et un bon chauffage nous suffisent pour nous ressourcer!

La frontière Argentine:

IMG_0727

San Martin de Los Andes:

Notre route du jour:

Arrivée à Bariloche: