La Salar d’Uyuni

La route pour arriver à Uyuni est d’une qualité exceptionnelle ! Le Dakar n’est certainement pas étranger à cela. Nous sommes sur l’altiplano à 3800 mètres. Nous nous poserons près du Salar, dans un hôtel de sel pour Charles et Dany avec la possibilité de stationner pour nous. Il faudra faire 4 kilomètres en sortant de la route principale pour aller jusqu’au Salar et là, ce ne sera pas de la tarte ! Nous sommes sur une route en terre, minée de trous que nous n’avions pas encore osé franchir jusqu’à présent. Une fois encore, nous demandons beaucoup à « El Patron » et à nos nerfs mais tout le monde s’en sortira ! Le soir Michaël va au bord du Salar pour voir s’il est possible d’y aller avec le camping car. La première difficulté est quavant de pouvoir rouler sur le sel, il y a une bande d’eau salée, dont on ne connaît pas forcément la profondeur. La deuxième difficulté, plus insidieuse est le risque quel’on ferait prendre à notre camping car en roulant sur le Salar. En effet, le sel s’insinue partout et à terme cause de gros problèmes de mécanique. Nous prendrons donc la décision de découvrir la mer de sel par le biais d’un tour organisé et de laisser « El Patron » au repos ! Nous ne regretterons pas notre choix car les 4X4 qui font les tours, sont équipés pour et pour autant, le sel s’accumulent sur la carrosserie et dans le radiateur. Nous partons donc le matin pour un tour de 400 kilomètres, avec un premier passage à gué pour entrer sur le Salar. On fait une première halte, pour voir une rivière souterraine dont l’eau remonte par bouillonnement à l’extérieur. Nous ferons la visite du musée de sel où tout est construit en brique de sel. Puis nous roulerons vers le volcan à 125 kilomètres de là. Nous sommes envoutés par le site. Toute cette étendue blanche. Une fois arrivé au volcan, nous prenons de la hauteur afin d’avoir une vue panoramique du site. Sur ce volcan, nous y déjeunerons et visiterons aussi une grotte avec des momies dont la conservation à l’air libre est exceptionnelle. Nous y verrons des détails à couper le souffle comme les ongles, les tissus musculaires et cheveux. Nous quitterons ce site pour aller visiter l’île du Salar d’Uyuni où les cactus y sont rois ainsi que les chinchilas que nous ne verront pas ! Une visite que nous garderons longtemps dans nos mémoires.

2 commentaires sur « La Salar d’Uyuni »

  1. Excellentes les photos ! Un paradis à super pouvoirs cette étendue de sel !! Nell qui soulève son père et qui rapetisse sa mère (ah non c’est peut-être la vraie taille de maman…!)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s