Une journée dans la vie d’une famille « aventurière ».

Il n’y a pas longtemps, j’écrivais: La vie n’est pas un long fleuve tranquille… Hier, entre notre bivouac de Valladolid à Chemuyil, il y avait un petit 100 kms. Nous avons quitté un endroit idyllique que nous recommandons chaudement à tous les voyageurs: l’hôtel Cabañas Suytun. Pour 350 pesos, l’hôtel vous autorise à stationner en donnant accès à sa piscine, les commodités et la cénote privée…magnifique! Pour la petite histoire, ce que nous appelons « cénote », c’est une fosse naturelle ou un gouffre résultant de l’effondrement du socle calcaire qui expose les eaux souterraines en-dessous. Les cénotes sont surtout associés à la péninsule du Yucatán du Mexique. Les cénotes étaient parfois utilisées par l’ancienne déesse Maya pour des offrandes sacrificielles. Cet aparté étant fait, regardez plutôt quelle a été notre découverte au petit matin.

Nous sommes donc partis de cet endroit paradisiaque et avons continué notre route vers la côte caraïbe pour enfin voir cette mer dont on avait tant entendu parlé! Nous avons fait une pause par la cénote à Coba, sur notre route.

dscf4460

Michaël, qui est le spécialiste des bivouacs, avait repéré un emplacement à Chemuyil. Pour une fois, nous n’avons pas trop tourné pour le trouver! mais ce n’était pas du bon côté de la route. Nous étions à environ 4 kms de la mer et nous sommes retrouvés en pleine jungle équatoriale dans un endroit où nous avons eu peine à y rentrer. Je rappelle que nous avons un camping car de presque 11 mètres de long et de 3,5 mètres de hauteur… Bref, nous nous sommes posés à la nuit avec l’idée de trouver mieux pour les fêtes de Noël. Le lendemain, au moment du départ, je me mets au volant du RV pour la manoeuvre. Oui, c’est du vécu quand c’est Michaël à la manoeuvre et moi pour diriger, ça finit toujours en pugilat. D’un commun accord, nous avons échangé les rôles et tout va mieux! Je disais donc que nous commençons les manoeuvres, sous une chaleur humide qui a fait qu’en 5 minutes, la 1ère douche ne servait déjà plus à rien! Et là, une bonne demi heure plus tard, après avoir essayé dans un sens puis dans un autre et d’avoir bien amoché la route avec notre attelage, la décision tombe: demi-tour impossible, il faut tout refaire en marche arrière! Il y avait environ 700 mètres à parcourir sur un chemin qui faisait maxi 3 mètres de largeur…. Nous avons bien mis une demi heure à faire le chemin en sens inverse! Tout est bien qui finit bien, nous avons pu parcourir les 20 kms pour arriver à Xpu-Ha. Le propriétaires du RV park de la veille, nous avait conseillé un emplacement. Ce que nous avons fait. En fait, nous nous sommes retrouvés au beau milieu d’un parking payant, lieu de stationnement pour aller à la plage. Le prix était de 600 pesos! A côté, il y avait des camping car. Nous avons donc décidé de faire nos curieux et de voir si l’herbe était plus verte chez le voisin et surtout de voir si l’on pourrait avoir un peu de compagnie. Nous sommes donc allés voir nos voisins, une famille d’Argentin, sur un bout de terrain tenu par des Allemands et pour le prix de 300 pesos. Demain, nous ferons donc normalement, notre dernier déménagement en attendant l’arrivée du Père-Noël! Pour couronner le tout, nous avons pu donner notre linge à laver…ça devenait méga super urgent!!!

Quand je vous disais que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. C’est tout un programme de s’improviser aventurier! Mais la suite à l’air plutôt agréable. Qu’en pensez-vous?

2 commentaires sur « Une journée dans la vie d’une famille « aventurière ». »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s